Mes chroniques philosophiques #5 : être philosophe de nom, c’est tout

Il n’est pas rare de constater que dans nos universités maliennes les étudiants débutants (nouveaux bacheliers) faire de la philosophie une discipline d’attrape-nigaud. Lorsque j’arrivais à la fac, j’avais cet amour fou à faire de la philosophie. Rien ne pouvait éclipser ce désir. Mais suffit-il de me demander pourquoi je fais de la philosophie pour que je te réponde pour avoir l’art de convaincre. Un art me permettant de mieux draguer les jeunes filles dans la rue. Et pourtant, je me plais à me faire désigner « philosophe » étant donné que je n’ai même pas encore lu Le discours de la servitude volontaire d’Étienne de la Boétie a posteriori Le discours de la méthode de René Descartes. Pire, je n’ai même pas encore découvert Le Prince de Machiavel. Le temps que je dois consacrer à la recherche ou à la lecture de ces livres pour débutant, je le consacre à des futilités, à des débats ni queue ni tête, parce que fondé essentiellement sur des convictions ayant une base moelleuse. Le seul ouvrage dont j’avais lu jusque-là était les explications de mon professeur de philosophie du lycée. Mon problème, c’est que je crois qu’il suffit de se dire philosophe pour l’être réellement. Mais je ne tarde pas à découvrir la vraie face de la monnaie lorsque dès la Licence 1, je me vois out après l’apparition des résultats. Dès cet instant, j’ai compris que la philosophie est plutôt une discipline plus sérieuse que celle dite sciences pures. C’est à partir de ce jour que je suis arrivé à la compréhension de tous les conseils dont ne cessaient de me fournir mes professeurs à l’université. J’ai alors su que cette discipline a trop d’exigences auxquelles il faudrait se conformer avant de se faire appeler philosophe. Je découvre plus tard qu’il ne suffit même pas d’être un professeur pour mériter ce nom. Ce titre se mérite comme on mérite une médaille d’or de l’indépendance.

La philosophie demande de la recherche, de la lecture pour s'imprégner des doctrines développées dans toute son histoire. Crédit photo: Google
La philosophie demande de la recherche, de la lecture pour s’imprégner des doctrines développées dans toute son histoire. Crédit photo: Google
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s